En France, le crowdfunding continue sa progression

Le crowdfunding est une méthode de financement qui tend à se développer. Mais depuis quelques années les chiffres ne font qu’augmenter, et les résultats qui viennent de tomber pour l’année 2018 confirment bien cette montée en force du crowdfunding en France.

Quelques chiffres sur le crowdfunding

L’année 2017 était déjà une année propice au crowdfunding, et cette tendance se confirme avec l’apparition des chiffres du premier semestre 2018 : en effet, on peut constater d’une part une augmentation de +59 % des volumes collectés par les acteurs de la finance alternative dont une explosion de +150 % des fonds de prêt en ligne pour les entreprises par rapport à 2017. En effet, les prêts voient leurs volumes passer à 139 millions d’€ au premier semestre 2018, cela représente 67 % des parts récoltées par le crowdfunding.

On peut constater aussi une nette augmentation du nombre de participants, ils sont en effet plus de 900 000 à adhérer au financement participatif, cela représente 209 millions d’€ d’investissements tous secteurs confondus (économique 166 millions d’€, culturel 25 millions d’€ et social 18 millions d’€).

Une forte croissance malgré un contexte fiscal incertain

Du côté des volumes collectés par la finance participative, on peut remarquer une augmentation de +36 %, contre +44 % par rapport à 2017. Ce fléchissement est essentiellement dû au contexte fiscal incertain qui plane en France du fait de certaines mesures mises en place par l’Etat, à savoir la suppression de l’ISF qui n’a pas obtenu les résultats attendus. Effectivement, l’Etat espérait une réaffectation de l’épargne des Français vers le financement de l’économie réelle.

Deuxième mesure responsable de ce contexte fiscal incertain, la réforme sur la réduction de l’IR (impôt sur le revenu) de 18 % à 25 % qui devait être mise en place et qui n’a toujours pas abouti. Toutes ces mesures tendent à freiner l’investissement.

Des réformes bénéfiques pour le crowdfunding

Cette tendance est vouée à un développement encore plus important dans les années à venir. En effet, des réformes sont annoncées afin de pousser les entrepreneurs à se lancer dans le développement de leurs projets professionnels.

Une des réformes qui devraient favoriser l’entrepreneuriat, c’est la loi Pacte (le plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises) qui a pour but de lever des freins au développement des PME.

Quelles retombées pour le crowdfunding ?

La loi Pacte va donc dynamiser le développement des TPE, PME et ETI. Mais en quoi cette loi va avoir des retombées bénéfiques pour le crowdfunding ?

Effectivement, selon le président de l’AMF,  la loi prévoit d’élever le montant maximum des levées de fonds en financement participatif pour les PME et ETI.
Ce seuil auparavant de 2,5 millions d’euros devrait passer à 8 millions d’euros (sujet encore en discussion). Ce changement important, aidera considérablement les entreprises dans leur financement et dans leur développement futur, car cette mesure incitera les entrepreneurs à s’orienter vers la solution du financement participatif pour croître plus rapidement.

Source chiffre : “Baromètre du Crowdfunding en France pour le 1er semestre 2018 réalisé par KPMG pour Financement Participatif France”.

Investissement
Amélie Tardif

La plateforme de crowdfunding Finple

Finple est une plateforme de financement participatif dont la mission est de rapprocher des entrepreneurs talentueux d’investisseurs engagés pour financer des projets impactant positivement notre société.

Découvrez également

Pourquoi la location courte durée a-t-elle le vent en poupe ?

Pourquoi la location courte durée a-t-elle le vent en poupe ?

Depuis les années 2000, la location courte durée s’est développée dans les grandes villes et notamment dans la capitale. L’émergence d’une mobilité internationale démocratisée a induit une évolution dans le mode de consommation de l’habitat, qui génère de nouveaux besoins.